Metz vend ses bijoux de famille pour faire face à son train de vie :

Pour faire face à sa frénésie de dépenses dont l’inutile projet du Palais des Congrès, aujourd’hui la ville de Metz est obligée de brader son patrimoine même le plus prestigieux à l’image de l’immeuble entier sis 2/4 en Fournirue, immeuble d’angle donnant sur la cathédrale Saint Etienne et sur la célèbre place d’Armes, œuvre sublime de l’architecte Jacques François Blondel, pour un prix sans réelle concurrence de 450.000 euros. Ce n’est donc pas des biens immobiliers secondaires qui sont vendus mais également des biens d’exception. La ville vend bien une partie de ses bijoux de famille. Mais pour faire quoi ? Ce n’est absolument pas la volonté de bonne gestion qui pousse la municipalité à céder ses biens immobiliers mais les fins de mois difficiles. Il faut bien financer le projet inutile et trop onéreux du Palais des congrès dont les messins ne souhaitent absolument pas. En effet, les ventes de biens immobiliers devraient représenter plus de 10 millions d’euros durant ce mandat. Ces cessions de notre patrimoine immobilier vont diminuer inéluctablement la richesse de la ville et dans le même temps la dette de la ville devrait être multipliée par 10 en 7 ans pour passer d’environ 10 millions d’euros début 2013 à près de 100 millions d’euros fin 2019.

Partager Ce billet à été posté le Dimanche, janvier 24th, 2016 à 8 h 10 min sous la catégorie Actualité, Blog. Vous pouvez suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0 Vous pouvez laisser un commentaire, ou un trackback .

blog comments powered by Disqus