Metz Métropole : Nouvelle augmentation d’impôts

Metz Métropole va décider d’augmenter une fois de plus les impôts des familles pour financer la construction d’un Palais des congrès dont les habitants ne veulent pas !
C’est un nouveau mauvais coup porté aux familles de notre agglomération, lors du prochain débat d’orientation budgétaire, l’exécutif de Metz Métropole va proposer d’avoir recours à une nouvelle hausse de la fiscalité. Malgré la création d’une fiscalité sur les ménages (Taxe foncière et taxe d’habitation) en 2009 et son doublement en 2011, la diminution de l’abattement général en 2014, l’augmentation de 11% en 2015 de la Taxe enlèvement des ordures ménagères, l’exécutif souhaite continuer à matraquer fiscalement encore plus le contribuable de notre communauté en augmentant les taxes d’habitation et foncière en 2016. Comme j’avais prévenu depuis plus de 5 ans, le mur de la dette laissé par le Mettis est là ainsi que le déficit chronique du budget annexe transport! En effet, la dette de Metz Métropole a littéralement explosé. Le montant de la dette agrégée est passé en 2009 de 13,5 millions d’euros à plus de 200 millions d’euros en 2015. La dette a été multipliée par 15 en 6 ans. Impossible d’échapper à la hausse des impôts locaux sauf à gérer la communauté autrement et à renoncer à la construction d’un Palais des congrès dont les habitants ne souhaitent pas. Quelle désinvolture ! Quel manque cruel de prise en compte totale du ras le bol fiscal des familles. Il est trop facile de solutionner ses propres turpitudes financières en les faisant porter aux familles de l’agglomération qui elles devront se saigner pour faire face à la hausse de leurs impôts locaux.
cette hausse de la fiscalité des ménages est également désastreuse du point de vue de la stratégie d’agrandissement de Metz Métropole vers une métropolisation car elle va renforcer la défiance des petites communes et des riches communautés qui ne souhaitent pas payer l’ardoise de l’agglomération messine.
Mes propositions …
Eu égard au poids de la dette et au dérapage total du budget annexe transport, Metz Métropole doit engager d’importants chantiers. Elle doit redéfinir ses compétences, leur périmètre et l’intérêt communautaire, de même qu’elle doit prioriser ses projets au regard de ses moyens. Elle doit, en collaboration avec ses communes membres, remettre à plat l’ensemble des éléments financiers afin d’élaborer conjointement un pacte de confiance financier. Des choix politiques importants devront être faits sur les dépenses de fonctionnement. La mutualisation doit être un chantier à mener en parallèle pour permettre à chacune des communes de réaliser les synergies possibles, pour améliorer l’efficience et le service rendu aux habitants au moindre coût. Le passage en communauté urbaine doit impérativement se faire au 1er janvier 2017 voir la création de la Métropole Metz-Thionville dans les plus brefs délais. La stabilité fiscale doit être un objectif prioritaire absolu face à la situation difficile de nos concitoyens. C’est pourquoi, je ne partage pas la décision d’augmenter la fiscalité des ménages proposée par l’exécutif aujourd’hui.

Partager Ce billet à été posté le Samedi, février 20th, 2016 à 15 h 03 min sous la catégorie Actualité, Blog. Vous pouvez suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0 Vous pouvez laisser un commentaire, ou un trackback .

blog comments powered by Disqus