Métropoles Nancy-Metz : deux villes, un destin commun

Relancer la machine économique et restaurer notre image

 ————————-

Avant propos :

L’association Metz2014.com, indépendante des partis politiques, travaille, depuis plus de 10 ans, à promouvoir des idées pour développer le rayonnement et l’attractivité de la Ville de Metz. Elle a élaboré deux projets pour la ville de Metz et son agglomération en 2001 et en 2008 (http://www.lulu.com/shop/search.ep?keyWords=ensemble+reveillons+Metz&categoryId=200198). Ces réflexions l’ont conduite à travailler en réseau au sein du Sillon Mosellan. Aujourd’hui, le mouvement Nancy2014.eu s’inscrit dans une démarche similaire. La rencontre de ces deux mouvements a débouché sur la volonté de mener une réflexion commune entre les deux villes moteurs de la région, dans la perspective des prochaines élections municipales. A savoir :

·      mettre en place une coopération métropolitaine respectueuse des identités respectives, assortie de projets portés en commun, dans la proximité avec les administrés ;

·      rechercher la mise en cohérence et l’efficacité des instances politiques locales et régionales dans leurs missions, en simplifiant les strates administratives.

Objectif global : création d’une dynamique régionale à travers un partenariat métropolitain

Les métropoles de Metz et de Nancy sont les moteurs de l’économie et démographiques du sillon lorrain. D’échelle comparable, elles partagent un destin commun du fait de leur proximité géographique et de l’imbrication de leurs espaces de rayonnement. Il est temps de mettre un terme à la confrontation stérile qui caractérise leurs relations et d’œuvrer résolument pour une normalisation de leurs rapports dans un esprit de confiance mutuelle.

Pour la première fois, cette démarche est entamée dans la perspective de la dynamisation de nos deux villes, et plus largement au bénéfice de tous les Lorrains. Il faut de cesser de nous regarder en chiens de faïence ou de minauder, et de nous engager sur le chemin d’une relation apaisée et d’agir de concert.

Il faut projeter la métropole lorraine dans un nouveau cycle et créer un élan sans précédent incarné par une nouvelle génération.

Cette dynamique a aussi pour vocation de fédérer les autres initiatives qui peuvent émerger en Lorraine, à Thionville, à Epinal, en 55, 54, 88, 57 et rassembler toutes celles et tous ceux qui sont convaincus que le territoire lorrain ne peut avancer qu’avec des moteurs qui poussent ensemble.

————————-

La réforme territoriale – coopération territoriale

La crise qui frappe invariablement la Lorraine depuis des décennies est amplifiée par l’incapacité du territoire lorrain à répondre de manière efficace aux défis qui lui sont posés. Le morcellement des pouvoirs en Lorraine et particulièrement la présence de deux villes « métropoles » de taille moyenne en constituent une cause importante. Les décisions sont davantage prises dans l’intérêt d’une rente politique locale que dans celui de l’ensemble des Lorrains. Sur la majorité des politiques publiques, les habitants ou les acteurs sont confrontés jusqu’à 6 niveaux: services de Europe, de l’Etat, de la Région, du Département, de l’intercommunalité, des communes. Cette stratification(ou ce mille-feuilles) a non seulement un coût énorme en terme de finances publiques, mais il nuit aussi à l’efficacité de l’action publique et ralentit les processus décisionnel et opérationnel.

Les élections municipales de 2014 seront essentielles pour l’avenir des territoires lorrains. Une nouvelle génération de candidats et de projets doivent pouvoir amener à réinterroger la façon dont nos territoires sont administrés et organisés. Les deux villes de Metz et de Nancy seront un « élément moteur » dans la métropolisation du développement régional. La coopération territoriale sera primordiale et devra s’adosser sur les grands centres urbains que sont : Nancy, Metz et le Sillon lorrain.

Le développement territorial lorrain ne saurait se poursuivre en strates artificiellement cloisonnées, opposant territoires ruraux aux territoires urbains, ou le Nord au Sud Lorrain. Une nouvelle articulation territoriale doit pouvoir être établie. L’objectif soutenable est la création de zones de richesses qui profitent aux territoires situés à proximité, ce qu’on appelle les effets d’aubaines. Sans quoi, les pôles ruraux et urbains ne feront que sombrer dans un partage de pauvreté.

Les principes-guides :

- Cohérence ;

- Efficacité ;

- Simplification;

- Coopération ;

- Subsidiarité et suppléance;

- Proximité.

Pistes de travail:

·         Développer et favoriser la coordination proposée par le Sillon Lorrain

·         Maintenir et renforcer au niveau régional la représentation et le pouvoir de décision des pôles urbains et du pôle métropolitain ;

 S’interroger sur la pertinence de l’échelon départementale en raison, d’une part, des principes de subsidiarité et de suppléance et, d’autre part, de l’objectif de renforcement des centres urbains. Metz Métropole et le Grand-Nancy peuvent bénéficier d’un élargissement de leurs compétences, il en est de même pour les métropoles constituées (Sillon Lorrain) dans le projet de loi de décentralisation (transferts horizontaux entre collectivités territoriales).

  • Les compétences stratégiques comme les équipements d’infrastructures et les problématiques du développement économique doivent remonter au niveau régional, puis être déclinées de manière opérationnelle sur le territoire, avec le renforcement du couple « métropole-région » :
    • viser une synergie au niveau structurelle  du pôle lyrique et dramatique ;
    • travailler sur les centres de formation : deux conservatoires – conservatoire du sillon lorrain. Cibler une direction partagée et des personnels mutualisés.

 

Stratégie économique et grands événements

Mettre le territoire en marche

  • Réaliser la mise à 2×3 voies de l’A31 entre Nancy et Luxembourg en y affectant des crédits d’état dédiés dans le cadre du projet Etat-Lorraine porté par le préfet de Région, Monsieur Nacer Meddah

 

  • Organiser le territoire en pôles de spécialités et d’excellence économiques.

 

  • Faire en sorte que Metz Métropole et le Grand Nancy deviennent les capitales des entrepreneurs, que le Sillon se transforme en « Terre des créateurs ». Tout doit être facilité pour accueillir les entrepreneurs, qu’ils s’y épanouissent et que le territoire en profite. Cessons de regarder benoitement nos voisins régionaux. A nos territoires d’incarner l’image de l’avenir.

 

  • Les agences locales de développement économique devront évoluer pour éviter de multiplier des strates inutiles et redondantes. Elles consisteront en des bureaux locaux qui déclineraient de manière opérationnelle la cohérence régionale. Metz Métropole et le Grand-Nancy doivent être novateurs en fédérant et pourquoi pas en fusionnant leurs agences de développement économique en les intégrant au pole métropolitain.

 

  • Engager Metz et Nancy dans le mouvement d’ouverture des données publiques et pousser les partenariats pour en faire un levier du développement métropolitain et lorrain.

 

Se (re)doter d’une ambition internationale :

  • Améliorer sensiblement la coopération transfrontalière avec les villes de Luxembourg, Sarrebruck, Trèves et Arlon en donnant une délégation à un adjoint au Maire chargé de la coopération transfrontalière.

 

  • Jumelages européens/internationaux (Sillon lorrain). Jumelage à visée sociale et culturelle, mais surtout économique (transferts de savoir faire – investissements étrangers – nouveaux débouchés).

 

  • Marqueurs identitaires de notre capacité à collaborer et obtenir des résultats : des productions culturelles communes et récurrentes de dimension européenne (des événements à revitaliser ou de création pure). L’idée ici est de concevoir et de faire tourner, puis d’exporter en Grande Région et à l’international les fêtes de la Saint Nicolas, de la Mirabelle, etc. Ce qui compte c’est moins l’objet que la manière de le traiter.

 

  • Accueil de l’exposition universelle/internationale ou tout autre événement international type capitale européenne de la culture, de nature à symboliser le travail de toute la Lorraine dans la reconquête de son rôle moteur : Lorraine 2025.

 

Université de Lorraine, enseignement supérieur et recherche.

L’Université de Lorraine a été poussée par les politiques lorrains, mais ceux-ci n’ont pas su l’accompagner dans sa structuration alors qu’il s’agit d’un levier important pour la compétitivité de notre territoire dans une société où l’innovation et la connaissance sont capitales. Les citoyens aspirent à une réelle évolution et souhaite des résultats probants.

  • Nancy et Metz doivent jouer leur rôle d’administrateur  là où elles sont présentes. Elles doivent défendre et représenter les territoires ! Les décisions que Metz Métropole et le Grand Nancy prennent doivent être accordées et réfléchies pour qu’une gouvernance territoriale de l’enseignement supérieur émerge enfin.

 

  • De manière générale, une stratégie Nancy-Metz doit être élaborée dans la représentation des deux collectivités (ville ou communauté) auprès des instances décisionnelles pour des prises de position cohérentes. Le schéma métropolitain de l’enseignement supérieur et de la recherche doit développer des stratégies pour que la métropole Lorraine avance et émerge.

 

  • Les univers de l’entreprise et de la recherche doivent se trouver et davantage collaborer. C’est la responsabilité des collectivités. Il en va de la survie de nos territoires. Il faut s’appuyer sur les pôles de compétences identifiés tels que, en outre, le génie mécanique, la plasturgie, l’opto-électronique, enseignement Franco-allemand, l’écologie par exemple pour Metz.

 

Tourisme et sport professionnel

  • Pour un office de tourisme unique Metz Métropole et Grand Nancy, préfiguratif de celui du Sillon lorrain et Lorrain. Gouvernance partagée. Il est urgent de faire vivre nos complémentarités. Nécessité d’une offre totalement cohérente, qui propose une continuité des offres et une montée en gamme tant qualitative que quantitative.

 

Regroupement des offices de tourisme dans une structure déléguée et piloté par le Sillon lorrain.  Mission étendue à l’organisation et à la promotion des « grands événements ».

ü  Les fêtes de la Mirabelle

ü  Saint Nicolas

ü  Festival de Jazz

  • Autre marqueur de notre capacité à nous rassembler et vecteur d’images positives (valeurs : engagement, collectif, courage): le rugby ou le handball ou bien encore le Volleyball. Lancement d’un club de dimension régionale à vocation professionnelle ; sport universitaire par excellence, adossé à l’Université de Lorraine, sur le modèle irlandais des provinces.

 

Une nouvelle génération d’élus lorrains

La Lorraine ne sortira de l’ornière que par des élus pleinement impliqués capables d’initier, de porter et de défendre des nouveaux projets. Aucune interférence en provenance des structures nationales politiques, syndicales, ou parlementaires n’est soutenable.

La réponse à la question d’une règle de cumul ou de non cumul entre fonctions électives locales dépend de la capacité à faire entendre les représentants des villes ou agglomérations aux niveaux supérieurs : département, régions. Les élus lorrains ne peuvent plus se permettre le double discours : celui tenu à Paris dans les alcôves et le media-system et un autre en région, à Metz ou à Nancy.

L’engagement politique n’étant pas une profession, celui-ci doit être limité. Le renouvellement des individus et des idées est indispensable dans une société démocratique.

  • Principe d’incompatibilité entre les fonctions électives locales et nationales
  • Principe de non cumul de mandats (une responsabilité exécutive, un mandat)
  • Principe du nombre limité du même mandat dans le temps (limité à 2 ou 3 successifs)

Partager Ce billet à été posté le Dimanche, mai 19th, 2013 à 6 h 50 min sous la catégorie Actualité, Blog. Vous pouvez suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0 Vous pouvez laisser un commentaire, ou un trackback .

  • Gilles A.

    Vois tu au loin l.image d’une Lorraine renaissante ?nVois tu ces hommes et ces femmes qui du00e9cident de se bouger pour la Lorraine ?nOui et c’est nouveau, bravo a ces deux u00e9quipes pour l’initiativenJe vous soutiens, je vis u00e0 Metz, je suis nu00e9 u00e0 Nancy et j’aime ma ru00e9gion nJe compte sur eux

  • Emmanuel Lebeau

    Je tiens u00e0 vous remercier pour votre message. Le sillon Lorrain se vit au quotidien. On habite une ville, on travaille dans l’autre ville et on va se former dans une troisiu00e8me… C’est notre quotidien. Il est temps que les structures politique intu00e9gre le rythme de vie de leurs concitoyens.

blog comments powered by Disqus