La construction d’un nouveau siège de Metz Métropole a-t-elle un sens aujourd’hui ?

La construction d’un nouveau siège de Metz Métropole a-t-elle un sens aujourd’hui ?

Lors du dernier conseil de Metz Métropole qui débâtait de l’orientation budgétaire de 2017 de l’agglomération, le vice-président aux finances a évoqué aux élus surpris un nouvel investissement, non inscrit au plan pluriannuel d’investissement, pour la communauté : celui de la construction d’un nouveau siège pour cet institution. Cette proposition a été reprise en cœur par le président et le Premier vice-président avec une déclaration pour le moins surprenante :   »Les locaux actuels donnent le blues. Le siège n’est ni digne ni économique. Je préconise de nous installer dans le quartier de l’Amphithéâtre, là où sont les lieux de pouvoir ! »

Les réels arguments pour réaliser cet investissement, qui serait de 20 à 30 millions d’euros, sont de permettre à notre agglomération de ne plus payer de loyers à fonds perdus et de regrouper les collaborateurs, qui se trouvent actuellement dispersés sur 5 sites. Metz Métropole pourrait ainsi devenir propriétaire avec un seul bâtiment en utilisant le montant des loyers actuels.

Le principe pourrait paraître séduisant sur le papier !

Toutefois, un certain nombre de points ne concourt pas à la réalisation de cet investissement :

1.     Le transfert des compétences n’est absolument pas stabilisé à ce jour ce qui aboutit à ne pas connaître les compétences de notre métropole de demain et ainsi ses effectifs ;

2.     Le territoire de notre métropole doit évoluer dans les prochaines années ainsi les effectifs là également ne sont pas stabilisés à ce jour ;

3.     La mise en place de la mutualisation de services dont les ressources humaines et les finances rendent difficile de connaître le périmètre des effectifs à 4 / 5 ans ;

4.     Une situation financière délicate qui a conduit Metz Métropole à augmenter les impôts et taxes de 16 millions d’euros en seulement 2 ans ;

5.     Une dette qui a explosé en quelques années. Elle a été multipliée par 13 en 5 ans. Pour faire financer le plan pluriannuel d’investissement actuel, qui ne comprend pas le projet du nouveau siège de la Métropole Messine, Metz Métropole devra avoir recours à un nouvel emprunt de 15 millions d’euros en 2017 et il en sera de même pour les autres années…

6.     Une renégociation des loyers semble possible en ce qui concerne le bâtiment amiral Harmony Park, Boulevard Solidarité, à Metz. En effet, il a été édifié pour notre communauté et il semble difficile pour le propriétaire de les relouer facilement. Ainsi, Metz Métropole dispose d’une véritable marge de négociation.

 

Si au départ l’idée de construire un nouveau siège à partir de l’enveloppe des loyers existants semblerait être pertinent, il est urgent d’attendre au regard de l’évolution à venir de notre métropole et de renégocier avec poigne les loyers de nos bâtiments.

 

Partager Ce billet à été posté le Jeudi, février 16th, 2017 à 5 h 57 min sous la catégorie Actualité. Vous pouvez suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0 Vous pouvez laisser un commentaire, ou un trackback .

blog comments powered by Disqus