‘Bellecroix’

Un bidonville aux pieds des immeubles à Metz !!

Dimanche, mai 26th, 2013

C’est une situation difficilement supportable que de voir l’existence d’un véritable bidonville aux pieds des immeubles à Bellecroix.

Ce quartier messin avait déjà connu malheureusement une situation équivalente l’année dernière. Ce samedi, je suis passé rue du Stoxey et j’ai pu constater que plus de 130 demandeurs d’asile avec des bébés et des femmes enceintes sous une pluie froide et accablante vivent dans ce bidonville! Sans compter des isolés un peu partout sur la Colline de Bellecroix. C’est une situation extrême aussi bien pour les habitants de Bellecroix que pour les demandeurs d’asile. Comment peut-on laisser une pareille situation? Où est l’humanité ? Où est la prise en compte du cadre de vie des habitants de Bellecroix ?

Le long du collège Jules Lagneau aux pieds des immeubles rue du Stoxey, c’est la misère de l’Europe de l’est et des Balkans qui s’abat sur un quartier populaire. Les enfants des écoles du quartier longent cette misère pour se rendre à la cantine du collège et se trouvent ainsi confrontés à l’extrême misère. AU XXI siècle à Metz peut-on laisser cette situation sans rien faire ?

Ce n’est pas faute d’avoir prévenu le Maire de Metz depuis le mois de Février. En effet, je suis intervenu à trois reprises lors des conseils municipaux de février (http://metz.fr/pages/conseil_municipal/seances/point-1383.php), mars (http://metz.fr/pages/conseil_municipal/seances/point-1412.php) et avril (http://metz.fr/pages/conseil_municipal/seances/point-1431.php) pour dire au Maire  qu’un certain nombre d’habitants de Bellecroix avait exprimé leur angoisse et ne voulait plus « revivre » en 2013 la situation délicate qu’il avait connue en 2012. Les habitants de Bellecroix réfutent l’idée que leur cadre de vie ne se transforme à nouveau en un bidonville tout en compatissant au drame des demandeurs d’asile. Par ces interventions répétées, le Maire de Metz m’avait précisé que le préfet agissant en tant qu’opérateur de l’Etat garantissait le projet de déplacement de la PADA (Plate-Forme d’Asile de l’AIEM) afin de limiter le flux des demandeurs d’asile sur la Ville de Metz, à compter du mois d’avril 2013.

Nous sommes fin Mai 2013 et le flux de demandeurs d’asile ne cesse de croître et rend la situation de plus en plus difficile.

Il est donc plus qu’urgent d’agir aussi bien pour le Préfet de la Moselle que pour le Maire de Metz ! Cette situation est intolérable et doit trouver une solution sans plus tarder. La friche de la base aérienne pourrait permettre de trouver une solution temporaire à ce problème.

Bellecroix : Halte à la gesticulation !

Samedi, octobre 30th, 2010

 Suite aux propos déplacés de Madame Pallez lors du conseil municipal de Jeudi soir dernier concernant la cession d’un terrain par la ville de Metz à Metz Territoire à Bellecroix aux angles des rues de l’Ardèche et du Boulevard de l’Europe, Emmanuel Lebeau, Conseiller municipal et Président de metz2014.com  réagit :

« Les propos de Madame Pallez sont particulièrement odieux et scandaleux et déforment totalement le sens des propos de Madame Lety. En effet, qui peut mieux connaître la situation des habitants de Bellecroix que Madame Michèle Lety qui elle y réside contrairement à la conseillère générale de Metz 2. Madame Lety est dans le concret et elle partage la vie quotidienne des riverains. Alors que Madame Pallez n’est que dans la doctrine et dans le concept en perdant totalement son contrôle jeudi soir lors du conseil municipal. Nous sommes tous pour accroitre le logement social et nous sommes totalement favorables à créer une mixité sociale dans l’ensemble de la ville. Mais est-ce une solution idoine que d’accroitre la densité de logement social dans le quartier de Bellecroix alors que ce quartier atteint déjà un niveau record de plus de 53 % de logement sociaux. N’est  ce pas faire fi des problèmes actuels du quartier tant en terme de sécurité que de disparition du commerce de proximité. Ce quartier doit faire l’objet de la part de la municipalité d’une attention toute particulière pour y retrouver la quiétude et des conditions de vie sereines et agréables. Madame Pallez ferait mieux d’agir pour les résidants de Bellecroix plutôt que de gesticuler et d’invectiver les conseillers de la ville. »

Ce quartier, où l’habitat social domine, voit sa population vieillir et se paupériser. Ses habitants ont l’impression de ne pas être pris en considération. Sentiment d’abandon, sentiment d’isolement, oui Bellecroix souffre de retard dans de nombreux équipements ! Je citerai plus particulièrement quatre sujets d’inquiétude :

  1. Un centre socioculturel trop à l’étroit dans ses murs et connaissant de graves problèmes d’encadrement,
  2. Un gymnase arrivé à saturation,
  3. Des associations qui meurent ou qui délaissent le quartier, avec comme conséquence un encadrement social insuffisant. Les adolescents et les enfants qui ont besoin de soutien scolaire en font les frais.
  4. Enfin la qualité des espaces publics laisse à désirer et les aires de jeux pour enfants sont à la portion congrue.

Quatre sujets d’inquiétude mais un scandale : celui du centre commercial en ruine depuis au moins 18 ans alors que le commerce de proximité est absent. Dans cette affaire, la ville doit mettre en œuvre les procédures d’urgence prévues par la loi lorsque la partie privée n’assure plus ses obligations.
Je demande que soit mis en place un véritable plan de relance de ce quartier, situé à moins d’un kilomètre du centre ville. Il dispose de réels atouts et notamment d’un environnement naturel exceptionnel, mais il faut agir avant qu’il ne soit trop tard.

Bellecroix : Un boulevard pour l’enfer ?

Lundi, novembre 16th, 2009

Depuis plus de 20 ans, les habitants de Bellecroix attendaient la remise en état de la chaussée et le respect des limitations de vitesse sur le Boulevard de l’Europe. Ils se réjouissaient donc qu’un des premiers chantiers de la municipalité ait été de réaménager ce boulevard. Or, l’enfer étant pavé de bonnes intentions, les aménagements routiers qui y ont été réalisés sont sources de nouvelles nuisances. Ils ont conduit à réduire fortement les places de stationnement des habitants du quartier et l’accessibilité aux commerces de proximités. La pénurie de parking aboutit à un engorgement des trottoirs par les véhicules et à une baisse sensible du chiffre d’affaires des commerçants. La fluidité du trafic qui était la règle jusque là est devenue l’exception. Même les TCRM dénonce dans leur rapport annuel 2008 « un aménagement peu compatible avec la circulation des bus qui génèrent pour les transports publics des difficultés de premier ordre, tant en temps de parcours, qu’en conflits inter-utilisateurs et de dégâts sur le matériel roulant par une mauvaise interface véhicule/voirie ». Bon nombre d’habitants et de commerçants demandent à corriger les erreurs. A ce jour, la municipalité est sourde à ces demandes…Et projette d’aménager le boulevard Metman sur le modèle de celui de l’Europe !

test quartier 1

Mercredi, septembre 30th, 2009

Festival-du-jeu-video-paris-200916Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry’s standard dummy text ever since the 1500s, when an unknown printer took a galley of type and scrambled it to make a type specimen book. It has survived not only five centuries, but also the leap into electronic typesetting, remaining essentially unchanged. It was popularised in the 1960s with the release of Letraset sheets containing Lorem Ipsum passages, and more recently with desktop publishing software like Aldus PageMaker including versions of Lorem Ipsum.