‘Quartiers’

Mes 5 doutes sur le projet du Palais des congrès à Metz

Dimanche, décembre 8th, 2013

Voici mes 5 doutes sur le futur Palais des Congrès de Metz (voir RL du 1/12/2013) :
1. Doute sur l’utilité aujourd’hui d’un tel équipement à Metz :

Pour toutes les villes qui souhaitent lancer un projet de Palais des congrès, le refrain est le même : C’est un outil consubstantiel à une ville importante et un outil indispensable à son développement économique. Toutefois, le gâteau n’est pas extensible à l’infini, il se partage. Or, depuis un certain temps, la taille du gâteau se réduit pour les congrès en « province ». En effet, avec la crise les organisateurs de congrès-séminaires se réduisent (laboratoire, banque,SNCF, HLM). La bataille de demain est encore plus difficile que celle d’hier. Est-ce réellement un équipement d’avenir ? 
Sans oublier que Nancy a décidé depuis un certain temps de construire un palais des congrès, Où est le schéma directeur de la métropole lorraine souhaité aussi bien par le Maire de Nancy que celui de Metz dans ce projet ? Peut-on se payer le luxe de bâtir deux nouveaux Palais des congrès au sein d’une même région ? Ne peut-on pas jouer la complémentarité au sein de ce sillon mosellan ? 
Comme l’a expliqué le président de l’agence de Metz Métropole Développement, pour tirer les fruits espérés du centre Pompidou-Metz, il nous faudrait aujourd’hui construire un centre des congrès. C’est à dire qu’après avoir investi plus de 82 millions d’euros dans le Centre Pompidou et dépensé 13 millions d’euros par an pour le faire fonctionner, il nous faudrait maintenant investir 70 millions d’euros dans la réalisation de ce Centre des congrès. On a un peu l’impression du tonneau des danaïdes… et quels autres investissements, il faudra réaliser pour tirer les fruits du centre Pompidou-Metz et du centre des congrès ?

2. Doute sur le choix d’un palais de congrès de 1200 places

Il nous est proposé de construire un bâtiment de 22 mètres de long avec un auditorium de 1.200 places pour être le 16e de France et le 1er de Lorraine. Quelle est la part de marché des congrès de plus de 800 congressistes ? Y-a-t-il un marché pour les congrès de plus de 1.000 congressistes en Région Est ? A-t-on la capacité hôtelière et de restauration pour accueillir ces congressistes ? Où est l’étude de marché pour établir la nécessité de construire un auditorium de 1.200 places ?

3. Doute sur l’emplacement proposé adossé à l’arrière de la Gare de Metz

L’idée de doter Metz et son agglomération d’un palais des congrès peut-être séduisante dans un premier temps, d’autant que le centre des congrès de Metz adossé à Metz Expo est vieillissant (à l’exception de son auditorium qui a été refait il y a peu de temps) et éloignée du centre-ville. 
Or, La proposition de situer le futur Palais des congrès à côté du Centre Pompidou, va une fois de plus écraser le bâti existant du quartier et étouffer le chef d’œuvre architectural du Pompidou Metz à l’image des constructions sortie de terre. Cette proposition aboutit à un surcoût de minimum 7,5 millions d’euros lié au coût du déplacement du répéteur. Un gâchis financier inacceptable.
Aujourd’hui, la ville doit se reconstruire sur elle-même. N’y avait-il pas d’autres choix plus pertinent :
• La Caserne Ney ou l’école des beaux arts : pour faire vivre le centre de Metz, en créant une jonction avec la nouvelle ville. Mais également en créant des synergies avec l’arsenal et ses deux salles de 900 places et de 350 places et Saint-Pierre aux Nonnains. On pourrait offrir un beau complexe… à moindre coût ..
• Les friches de Bon-Secours, synergie avec le parking Maud’huy

4. Doute sur la structure juridique avec Une SPL qui ne permet pas d’intégrer dans le capital des partenaires privé

5. Doute sur votre budget pharaonique 

Le montant de l’investissement proposé est de 70 millions d’euros soit plus du double du budget initial du Centre Pompidou-Metz, excusez du peu ! A titre de comparaison, le nouveau bâtiment de l’ENIM est de à 38 millions d’euros pour une surface de 18.000 M2. Ce n’est un centre des congrès que l’on veut faire à Metz mais un véritable Palais socialiste pour ce Montant. Comment a été déterminé le montant de 70 millions d’euros pour ce Palais des congrès? Comment a été évalué la superficie jugée nécessaire 16.000 m2 de surface ? Comment justifier un ratio de 4.375 euro le m2 ?

Ce projet au coût pharaonique ne peut même plus être porté par Metz Métropole qui n’a plus les moyens de ses ambitions. Elle ne peut que proposer de financer ce projet à hauteur de 10 millions d’euros et de plus en empruntant cette somme. L’agglomération fortement endettée par le projet du Mettis est obligé de transférer le financement de ce projet à la ville de Metz. Comment peut-on demander aux élus municipaux de Metz de voter en fin de mandat un investissement de plus de 30 millions d’euros pour la ville alors que celui-ci n’est même pas prévu au budget 2013 de la ville. Comment peut-on accepter d’investir dans un tel projet sans un véritable débat sur l’opportunité d’un tel équipement ? 

Il en faut pas oublier que notre pays connait la plus grave crise économique et sociale maintenant depuis la Seconde Guerre mondiale. Cette crise dure déjà depuis 7 ans et malheureusement personne n’entrevoie de sortie de crise à brève échéance. N’est-ce pas incompréhensible pour les Messins qui souffrent de voir comment les élus locaux jouent aux équilibristes avec leur argent ! D’autant plus que cet argent n’est pas dans les caisses et qu’il faudra endetter la ville et l’agglomération pour financer des projets somptuaires.

Ces cinq doutes conduisent à demander un large débat pour bien prendre en compte les enjeux économiques et financiers d’un tel projet. Il est temps de donner du temps au temps pour mieux réfléchir et apporter des réponses aux cinq questions posées.

Un bidonville aux pieds des immeubles à Metz !!

Dimanche, mai 26th, 2013

C’est une situation difficilement supportable que de voir l’existence d’un véritable bidonville aux pieds des immeubles à Bellecroix.

Ce quartier messin avait déjà connu malheureusement une situation équivalente l’année dernière. Ce samedi, je suis passé rue du Stoxey et j’ai pu constater que plus de 130 demandeurs d’asile avec des bébés et des femmes enceintes sous une pluie froide et accablante vivent dans ce bidonville! Sans compter des isolés un peu partout sur la Colline de Bellecroix. C’est une situation extrême aussi bien pour les habitants de Bellecroix que pour les demandeurs d’asile. Comment peut-on laisser une pareille situation? Où est l’humanité ? Où est la prise en compte du cadre de vie des habitants de Bellecroix ?

Le long du collège Jules Lagneau aux pieds des immeubles rue du Stoxey, c’est la misère de l’Europe de l’est et des Balkans qui s’abat sur un quartier populaire. Les enfants des écoles du quartier longent cette misère pour se rendre à la cantine du collège et se trouvent ainsi confrontés à l’extrême misère. AU XXI siècle à Metz peut-on laisser cette situation sans rien faire ?

Ce n’est pas faute d’avoir prévenu le Maire de Metz depuis le mois de Février. En effet, je suis intervenu à trois reprises lors des conseils municipaux de février (http://metz.fr/pages/conseil_municipal/seances/point-1383.php), mars (http://metz.fr/pages/conseil_municipal/seances/point-1412.php) et avril (http://metz.fr/pages/conseil_municipal/seances/point-1431.php) pour dire au Maire  qu’un certain nombre d’habitants de Bellecroix avait exprimé leur angoisse et ne voulait plus « revivre » en 2013 la situation délicate qu’il avait connue en 2012. Les habitants de Bellecroix réfutent l’idée que leur cadre de vie ne se transforme à nouveau en un bidonville tout en compatissant au drame des demandeurs d’asile. Par ces interventions répétées, le Maire de Metz m’avait précisé que le préfet agissant en tant qu’opérateur de l’Etat garantissait le projet de déplacement de la PADA (Plate-Forme d’Asile de l’AIEM) afin de limiter le flux des demandeurs d’asile sur la Ville de Metz, à compter du mois d’avril 2013.

Nous sommes fin Mai 2013 et le flux de demandeurs d’asile ne cesse de croître et rend la situation de plus en plus difficile.

Il est donc plus qu’urgent d’agir aussi bien pour le Préfet de la Moselle que pour le Maire de Metz ! Cette situation est intolérable et doit trouver une solution sans plus tarder. La friche de la base aérienne pourrait permettre de trouver une solution temporaire à ce problème.

Emmanuel Lebeau en visite de quartiers dans toute la ville

Samedi, janvier 26th, 2013

Après plus de dix années au service des messins, Emmanuel Lebeau, conseiller municipal, et les membres de Metz2014.com repartent dans une grande tournée de visite de quartier dans toute la ville de Metz. Pas moins de cinquante visites de quartier sont déjà prévues. Ils iront aux quatre coins de la ville de Magny à Devant-les ponts, de la Nouvelle-ville à la Grange aux bois pour appréhender au mieux les besoins des messines et des messins. Ces rencontres dans tous les quartiers de Metz permettront aux messines et aux messins de proposer des points d’amélioration de leur quartier et de leur ville.

Visite de quartier Emmanuel Lebeau- metz2014.com premier semestre 2013
Date Début FIN Quartier   Départ rue Fin de rue
samedi 26 janvier 2013 9h30 11h30 quartier Gare Rue Pasteur Rue Lafayette
samedi 2 février 2013 10h00 11h30 quartier Sablon Rue St Livier Rue St Pierre
  14h30 16h00 quartier ancienne Ville Rue Marchand, rue des Trinitaires Rue Taison
samedi 9 février 2013 10h00 11h30 quartier Patrotte Rue de la Patrotte Rue Charles Nauroy
  14h30 16h00 quartier Outre-Seille Rue Mazelle rue des Allemands
samedi 16 février 2013 10h00 11h30 quartier Queuleu Rue des trois Évéchés Rue de Queuleu
  14h30 16h00 quartier Les Iles Rue Saint Vincent Rue Belle Isle
samedi 23 février 2013 10h00 11h30 quartier Devant-les-ponts Rue de Plappeville Rue de la Tortue
  14h30 16h00 quartier Metz centre Rue Dupont des Loges Rue de Parmentiers
samedi 2 mars 2013 10h00 11h30 quartier Grange aux bois Rue de Mercy Rue de la Fontenotte
  14h30 16h00 quartier Tivoli Rue des Déportés Rue Victor Hugo
samedi 9 mars 2013 10h00 11h30 quartier Plantières  Place Durutte Rue Jean Aubrion
  14h30 16h00 quartier Sainte Thérése Rue Charles Pètre Rue Goethe
samedi 16 mars 2013 10h00 11h30 quartier Bellecroix Boulevard de l’Europe Rue du Stoxey
  14h30 16h00 quartier Les Iles Rue Georges Aimé Quai Paul Wiltzer
samedi 23 mars 2013 10h00 11h30 quartier Nouvelle ville Place de Maud’Huy Avenue de Nancy
  14h30 16h00 quartier Grange aux bois Rue Charles François Grandin Rue Rose Gonthier
samedi 30 mars 2013 10h00 11h30 quartier Borny Rue de Pange Rue Jule Michelet
  14h30 16h00 quartier Sablon Rue Saint André Rue Anne de Mésjanès
samedi 6 avril 2013 10h00 11h30 quartier Outre-Seille Rue Mazelle Rue des Allemands
  14h30 16h00 quartier Magny rue des Roseaux Rue des Prêles 
samedi 13 avril 2013 10h00 11h30 quartier Vallières Rue de Vallières Rue des Mélézes
  14h30 16h00 quartier Plantières  Rue Baron Henrion Rue Edgard Reyles
samedi 20 avril 2013 10h00 11h30 quartier Les Iles Rue du Pont St-Marcel Rue Saint Marcel
  14h30 16h00 quartier Les Bordes Rue du 16e Chasseur à Pied Square de 14 aout 1870
samedi 27 avril 2013 10h00 11h30 quartier Metz-Nord Route de Thionville Rue Yvan Goll
  14h30 16h00 quartier 4 Bornes Rue Alfred Mezières Chemin de la Corvée
samedi 4 mai 2013 10h00 11h30 quartier ancienne Ville Rue Taison Rue des Jardins
  14h30 16h00 quartier Metz centre Rue Maurice Barrès Rue d’Asfeld
samedi 11 mai 2013 10h00 11h30 quartier Magny Place St Roch Rue des Armoisières
  14h30 16h00 quartier Devant-les-ponts Rue Daga Rue de la Folie
samedi 18 mai 2013 10h00 11h30 quartier Grigy Rue de Grigy Rue du Nire
  14h30 16h00 quartier Sablon Rue Auguste Prost Rue Emile Boilvin
samedi 25 mai 2013 10h00 11h30 quartier Pontiffroy Place Gabriel Hocquard Rue de Chambière
  14h30 16h00 quartier Vallières Rue Faulquenel Rue des Tulipes
samedi 1 juin 2013 10h00 11h30 quartier St Ferroy  Place Gustave Kahn Rue St Ferroy
  14h30 16h00 quartier Nouvelle ville Ruer Edmond Goudchaux Rue de la Marne
samedi 8 juin 2013 10h00 11h30 quartier Gare Rue Pierre Perrat Rue Gambetta
  14h30 16h00 quartier Vallières Rue des Tilleuls Rue des Pins
samedi 15 juin 2013 10h00 11h30 quartier Sablon Rue St Pierre Rue Sente à My
  14h30 16h00 quartier Metz-Nord Rue Pierre et Marie Curie Rue Pierre Boileau
samedi 22 juin 2013 10h00 11h30 quartier Patrotte Rue Paul Chevreux Rue du Commandant Brasseur
  14h30 16h00 quartier ancienne Ville rue des Allemands Rue du Champé
samedi 29 juin 2013 10h00 11h30 quartier Queuleu Promenade de la Seille Rue Georges Ducroq
samedi 6 juillet 2013 10h00 11h30 quartier Devant-les-ponts Place St Fiacre Rue Nicolas Jung
samedi 13 juillet 2013 10h00 11h30 quartier Grange aux bois Rue du bois de la Dame Rue des trente jours
samedi 20 juillet 2013 10h00 11h30 quartier Plantières  Rue de la Cheneau Route de Borny
samedi 27 juillet 2013 10h00 11h30 quartier Bellecroix Rue du 18 Juin Rue de Berne
samedi 3 août 2013 10h00 11h30 quartier Nouvelle ville Avenue Leclerc hauteclocque rue Mozart
samedi 10 août 2013 10h00 11h30 quartier Borny Place du Marché Boulevard Alsace
samedi 17 août 2013 10h00 11h30 quartier Outre-Seille Rue du Champé  rue des Tanneurs

Bellecroix : Halte à la gesticulation !

Samedi, octobre 30th, 2010

 Suite aux propos déplacés de Madame Pallez lors du conseil municipal de Jeudi soir dernier concernant la cession d’un terrain par la ville de Metz à Metz Territoire à Bellecroix aux angles des rues de l’Ardèche et du Boulevard de l’Europe, Emmanuel Lebeau, Conseiller municipal et Président de metz2014.com  réagit :

« Les propos de Madame Pallez sont particulièrement odieux et scandaleux et déforment totalement le sens des propos de Madame Lety. En effet, qui peut mieux connaître la situation des habitants de Bellecroix que Madame Michèle Lety qui elle y réside contrairement à la conseillère générale de Metz 2. Madame Lety est dans le concret et elle partage la vie quotidienne des riverains. Alors que Madame Pallez n’est que dans la doctrine et dans le concept en perdant totalement son contrôle jeudi soir lors du conseil municipal. Nous sommes tous pour accroitre le logement social et nous sommes totalement favorables à créer une mixité sociale dans l’ensemble de la ville. Mais est-ce une solution idoine que d’accroitre la densité de logement social dans le quartier de Bellecroix alors que ce quartier atteint déjà un niveau record de plus de 53 % de logement sociaux. N’est  ce pas faire fi des problèmes actuels du quartier tant en terme de sécurité que de disparition du commerce de proximité. Ce quartier doit faire l’objet de la part de la municipalité d’une attention toute particulière pour y retrouver la quiétude et des conditions de vie sereines et agréables. Madame Pallez ferait mieux d’agir pour les résidants de Bellecroix plutôt que de gesticuler et d’invectiver les conseillers de la ville. »

Ce quartier, où l’habitat social domine, voit sa population vieillir et se paupériser. Ses habitants ont l’impression de ne pas être pris en considération. Sentiment d’abandon, sentiment d’isolement, oui Bellecroix souffre de retard dans de nombreux équipements ! Je citerai plus particulièrement quatre sujets d’inquiétude :

  1. Un centre socioculturel trop à l’étroit dans ses murs et connaissant de graves problèmes d’encadrement,
  2. Un gymnase arrivé à saturation,
  3. Des associations qui meurent ou qui délaissent le quartier, avec comme conséquence un encadrement social insuffisant. Les adolescents et les enfants qui ont besoin de soutien scolaire en font les frais.
  4. Enfin la qualité des espaces publics laisse à désirer et les aires de jeux pour enfants sont à la portion congrue.

Quatre sujets d’inquiétude mais un scandale : celui du centre commercial en ruine depuis au moins 18 ans alors que le commerce de proximité est absent. Dans cette affaire, la ville doit mettre en œuvre les procédures d’urgence prévues par la loi lorsque la partie privée n’assure plus ses obligations.
Je demande que soit mis en place un véritable plan de relance de ce quartier, situé à moins d’un kilomètre du centre ville. Il dispose de réels atouts et notamment d’un environnement naturel exceptionnel, mais il faut agir avant qu’il ne soit trop tard.

Un cadre de vie à améliorer : la rue des Frères Lacretelle à

Jeudi, septembre 23rd, 2010

Monsieur Dominique Gros

Maire de Metz

Metz, le 18 Septembre 2010

Monsieur le Maire,                                                                                                          

Au cours de ma visite de quartiers dans la rue des Frères Lacretelle, j’ai pu rencontrer un bon nombre de riverains qui m’ont fait part de leurs doléances décrites ci-dessous.

Premièrement, les riverains se plaignent d’un problème d’entretien manifeste des espaces verts bordant l’arrière des bâtiments de Metz Territoire Habitat. Un problème de propreté est également significatif au niveau du parking du fonds de cette rue ainsi que le manque d’élagage des arbres. Une intervention du service propreté serait opportune.

Deuxièmement, toujours à l’arrière de ces bâtiments, au niveau du square, il existe un problème de sécurité du fait que cet endroit est fréquenté en soirée par des personnes consommant de la drogue. Serait-il possible de prévoir divers passages de policiers au niveau de ce square ?

Troisièmement, suite à des travaux de voiries, des plots ont été enlevés ; il faudrait les remettre pour sécuriser la sortie des véhicules des garages entre le n° 15 et le n°17 de cette rue.

Quatrièmement, en raison des travaux de voirie sur l’avenue de Plantière et afin de contourner ces travaux, la fréquentation de la rue des Frères Lacretelle a augmenté ; avec ce nouveau flux de voitures, les problèmes de non respect de limitation de vitesse sont beaucoup plus sensibles. Les riverains demandent que des mesures soient prises pour veiller au respect des limitations de vitesse dans cette rue.

Cinquièmement, la rue des Frères Lacretelle est concernée par la mise en place du stationnement bleu ; dans ce cadre des aménagements pourraient être envisagés :

  • Comme je l’avais évoqué en conseil municipal, la possibilité de donner une seule vignette par foyer conduit à rendre la vie de certains riverains plus difficile. L’attribution de vignettes en fonction du nombre d’occupants majeurs au sein du foyer pourrait être une solution à étudier ;
  • Il existe un domaine privé où le stationnement devrait, en principe, être réservé aux seuls locataires de Metz Territoire Habitat or, à ce jour, les places de stationnement sont occupées par de nombreux pendulaires. Serait-il possible d’envisager la concession de ces places de stationnement par Metz Territoire Habitat à la ville pour que celle-ci puisse mettre le nouveau dispositif de stationnement bleu en place?

Dans l’attente de vous lire et de vous rencontrer, Monsieur le Maire, je reste à votre entière disposition.

Je vous prie de croire, Monsieur le Maire, en l’expression de mes sentiments respectueux et dévoués.

                                                                           Emmanuel Lebeau

                                                                            Conseiller Municipal de Metz

Copie : Madame Isabelle KAUCIC