‘Actualité’

Projet de Privatisation de la fourrière automobile à Metz :

Samedi, avril 22nd, 2017

Après avoir supprimé plus de 3.000 places de stationnement gratuites en payantes, augmenté la tarification des parkings de plus de 30%, privatisé les pervenches « ASVP » (agent de verbalisation), voici venu le temps de la privatisation de la fourrière automobile à Metz !!
La privatisation de la fourrière automobile sera débattue au prochain conseil municipal ce jeudi 27 avril.
A ce jour, ce service est structurellemen…t déficitaire à hauteur de 50.000 euros. Il est prévu de demander au futur délégataire de ce service public de réaliser un nouveau parc (pour doubler la capacité de stockage) et d’acquérir deux nouveaux véhicules soit plus de 600.000 euros d’investissement pour une concession pour 10 ans . Sachant que la marge normative constatée du délégataire est de 5-7 % des résultats d’exploitation en moyenne… Il faudra pour arriver à l’équilibre doubler le nombre de véhicules mis à la fourrière : c’est à dire passer annuellement de 1.800 à 3.600 véhicules mis en fourrière chaque année !!!
A noter, en plus que la ville ne va réaliser aucune économie car les employés actuels (5 agents municipaux) de la fourrière ne souhaitent pas être transférés au futur délégataire. C’est à dire que la masse salariale va rester à la charge de la ville (environ 130.000 euros de masse salariale)…
Voici un magnifique cas d’école qui aboutit non seulement à accroitre les charges de la collectivité au lieu de faire des économies mais également à détériorer la qualité de vie à Metz par une explosion des véhicules mis en fourrière !

Motion DSP FOURRIERE AUTOMOBILE METZ

La construction d’un nouveau siège de Metz Métropole a-t-elle un sens aujourd’hui ?

Jeudi, février 16th, 2017

La construction d’un nouveau siège de Metz Métropole a-t-elle un sens aujourd’hui ?

Lors du dernier conseil de Metz Métropole qui débâtait de l’orientation budgétaire de 2017 de l’agglomération, le vice-président aux finances a évoqué aux élus surpris un nouvel investissement, non inscrit au plan pluriannuel d’investissement, pour la communauté : celui de la construction d’un nouveau siège pour cet institution. Cette proposition a été reprise en cœur par le président et le Premier vice-président avec une déclaration pour le moins surprenante :   »Les locaux actuels donnent le blues. Le siège n’est ni digne ni économique. Je préconise de nous installer dans le quartier de l’Amphithéâtre, là où sont les lieux de pouvoir ! »

Les réels arguments pour réaliser cet investissement, qui serait de 20 à 30 millions d’euros, sont de permettre à notre agglomération de ne plus payer de loyers à fonds perdus et de regrouper les collaborateurs, qui se trouvent actuellement dispersés sur 5 sites. Metz Métropole pourrait ainsi devenir propriétaire avec un seul bâtiment en utilisant le montant des loyers actuels.

Le principe pourrait paraître séduisant sur le papier !

Toutefois, un certain nombre de points ne concourt pas à la réalisation de cet investissement :

1.     Le transfert des compétences n’est absolument pas stabilisé à ce jour ce qui aboutit à ne pas connaître les compétences de notre métropole de demain et ainsi ses effectifs ;

2.     Le territoire de notre métropole doit évoluer dans les prochaines années ainsi les effectifs là également ne sont pas stabilisés à ce jour ;

3.     La mise en place de la mutualisation de services dont les ressources humaines et les finances rendent difficile de connaître le périmètre des effectifs à 4 / 5 ans ;

4.     Une situation financière délicate qui a conduit Metz Métropole à augmenter les impôts et taxes de 16 millions d’euros en seulement 2 ans ;

5.     Une dette qui a explosé en quelques années. Elle a été multipliée par 13 en 5 ans. Pour faire financer le plan pluriannuel d’investissement actuel, qui ne comprend pas le projet du nouveau siège de la Métropole Messine, Metz Métropole devra avoir recours à un nouvel emprunt de 15 millions d’euros en 2017 et il en sera de même pour les autres années…

6.     Une renégociation des loyers semble possible en ce qui concerne le bâtiment amiral Harmony Park, Boulevard Solidarité, à Metz. En effet, il a été édifié pour notre communauté et il semble difficile pour le propriétaire de les relouer facilement. Ainsi, Metz Métropole dispose d’une véritable marge de négociation.

 

Si au départ l’idée de construire un nouveau siège à partir de l’enveloppe des loyers existants semblerait être pertinent, il est urgent d’attendre au regard de l’évolution à venir de notre métropole et de renégocier avec poigne les loyers de nos bâtiments.

 

Voici la nouvelle taxe d’habitation pour voiture

Samedi, février 11th, 2017

Voici une copie du courrier reçu par des habitants de Queuleu et du Sablon :
Quand la municipalité prend les messins au mieux pour des vaches à lait au pire pour des canards sauvages :
La population de Metz a perdu plus de 6.000 habitants depuis 2008. Ce n’est donc absolument pas une quelconque pression de l’accroissement des automobiles en ville qui pousse la municipalité à supprimer 1.800 places de stationnement gratuit en les transformant en payant au cours de l’année 2017. Pour les riverains qui usent de ces places de stationnement, c’est une hausse indirecte à minima de 204 euros par an de leur taxe d’habitation ! Nous ne vivons réellement pas dans le même monde que la municipalité messine actuelle !

 

Evolution des Impôts locaux à Metz de 20017 à 2017

Dimanche, février 5th, 2017

Evolution de la taxe foncière de 2007 à 2017 à Metz : + 40 %
Evolution de la taxe d’habitation de 2007 à 2017 à Metz : + 42%
Evolution de l’inflation de 2007 à 2017 en France : + 14 %

La hausse des impôts locaux est trois fois supérieure à l’évolution de l’inflation sur la même période. On comprend dès lors beaucoup mieux la forte réticence des habitants de Metz face à toute nouvelle hausse d’impôts

 

Voeux 2017

Dimanche, janvier 1st, 2017

Chers amis,

Avant formuler des vœux pour l’année 2017, j’ai une pensée particulière pour toutes les personnes qui nous ont quitté cette année que nous connaissions de près ou de loin ainsi qu’aux victimes des attentats horribles. Souhaitons pour cette nouvelle année un monde moins individualiste et moins emprunts à un replis sur soi.

Je sais que beaucoup d’entre vous ont traversé des épreuves durant cette année et traverse actuellement une difficile période. Je souhaite leurs apporter mes pensées les plus chaleureuses. Je veux aussi dire mon soutien à ces jeunes gens qui ont été victimes d’une violence gratuite dans les rues de Metz. La répétition d’agressions la nuit dans les rues de Metz est inadmissible et devra être élucidée et punie avec la plus extrême rigueur. La faiblesse et le laxisme nous sont interdits face à de tels comportements.

Metz a beaucoup souffert depuis 2008. Elle a perdu depuis plus de 6.000 habitants ! Elle a perdu son statut de capital régional et elle a oublié qu’elle était grande. Il faut l’aider à prendre conscience de sa valeur et à redevenir elle-même. Notre ville possède un passé prestigieux et un avenir prometteur. Il ne tient qu’à nous d’en refaire une métropole qui compte, au cœur du Grand Est et de la Grande Région. La loi votée fin décembre va permettre de transformer notre communauté d’agglomération en Métropole. C’est un enjeu essentiel pour l’avenir de notre territoire. Cette transformation doit se faire impérativement au 1er janvier 2018. Le développement économique en France se fera autour des nouvelles métropoles. Pour cela, il faut mettre un terme aux mesquines querelles d’intérêts individuels pour permettre à l’intérêt général de prévaloir. Il faut préparer l’avenir de notre territoire et celui de nos enfants. C’est l’enjeu essentiel de l’année 2017 pour notre ville.

Espérons également que l’année 2017 permette d’adapter la politique de containérisation à la réalité de chaque quartier, d’améliorer notre vie quotidienne, de préparer à l’avenir de Metz et de revoir un grand sapin de Noel sur la place de la Gare.

Ce soir, j’adresse enfin du fond du cœur, à chacune et à chacun d’entre vous, et à tous vos proches, mes vœux les plus chaleureux et plus sincères, de santé, de bonheur et de réussite pour cette nouvelle année, une année 2017 où nous travaillerons à retrouver la confiance en l’avenir de la ville de Metz.