Budget 2017 de la ville de Metz

Monsieur le Maire,

Lors du débat d’orientation budgétaire, je vous avais proposé un remède de choc (1.Diminution des dépenses de fonctionnement en 3 ans de 25 millions d’euros ;2.Non renouvellement d’un départ à la retraite sur 2 ;3.Diminution des impôts et taxes de 10 millions d’euros ;4.Diminution du prix des parkings de 20 % ;5.Stabilisation de l’encours de la dette à 60 millions d’euros ;6. Rétablissement  d’une épargne Brute annuelle de 16 millions d’euros7.              Limitation des investissements annuels à 25 millions d’euros)  pour Redresser les équilibres financiers de la ville de Metz. Malheureusement pour les habitants et la ville de Metz, vous n’avez pas suivi mes recommandations pour accroitre réellement l’attractivité de la ville et enrayer la spirale du déclassement de notre ville. Inéluctablement, les mêmes causes produiront les mêmes effets.

Votre politique qui consiste à : plus de dépenses de fonctionnement (+120.605 euros), plus d’impôts et taxes (+600Keuros), une augmentation très forte du prix des services (+1.130.000 euros de hausse des recettes du stationnement en voirie) ainsi qu’une augmentation très importante de la dette (+22,3 millions d’euros) pour financer des investissements non nécessaires et indispensables (à l’image du Palais des congrès) aboutit à moins de population (-1.000 habitant c’est-à-dire que la ville a perdu depuis votre arrivée au pouvoir plus de 6.000 habitants), moins d’entreprises, moins d’emplois, moins d’activités économiques et à une baisse très nette de l’attractivité de la ville. La ville de Metz va continuer à se déclasser…

Avec le transfert des compétences du tourisme et du développement économique, vous menez une politique de gribouille. En effet, Pour le tourisme vous transférer le produit de la taxe de séjour mais pas la dépense qui était affecté à cette recette qui était le versement de la contribution au Centre Pompidou Metz. Pour le développement économique, vous transférer la subvention à Metz Métropole développement mais vous conserver la subvention à la fédération des commerçants. C’est très peu lisible et convaincant ! J’espère qu’avec le transfert de ces deux compétence nous pourrons au moins faire des économies sur les indemnités des élus en charge de ces compétences, qui de la la délégation à Monsieur Jean et de Monsieur Gandar….

Les économies sont à la marge avec une politique de rabot qui a l’apparence de la justice mais qui n’est absolument pas équitable. Avec ces économie, nous avons l’impression de voyagé en Absurdie, l’image de la suppression du sapin de Noël pour réaliser à la ville une économie de 30.000 euros  alors que le projet de remplacement coute 100.000 euros pour un résultat nettement moins bien est un cas d’école des mauvaises décisions.

Vous supprimez prioritairement les emplois municipaux de ce qui font (17 catégorie C sur 23) au niveau des taches prioritaires de la ville et vous ne portez pas l’effort sur l’encadrement avec l’armée mexicaine que vous avez créé au niveau de l’organigramme de la ville de Metz.

Les indicateurs obligatoires prouvent que vos efforts sont à la marge : les dépenses de fonctionnement par habitant sont supérieures à la moyenne de la strate et les  dépense de personnel représente 58,62 % des dépenses de fonctionnement réelles alors que la moyenne de la strate est de 55,6 %.

Ce budget manque de courage et de vision stratégique, cela se traduira malheureusement à terme des hausses d’impôts à venir …. C’est pourquoi, je vous propose de revoir votre copie de fonds en comble et de la réécrire sur base de mon remède de choc.

 

Partager Ce billet à été posté le Mercredi, décembre 28th, 2016 à 20 h 50 min sous la catégorie Actualité, Blog. Vous pouvez suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0 Vous pouvez laisser un commentaire, ou un trackback .

blog comments powered by Disqus