Budget 2014 de Metz : Un budget insincère

 Après avoir été cigale durant tout son mandat, le maire de Metz sortant souhaite changer de rôle et de se draper dans les vertus de la fourmi. Ainsi, il propose pour la première fois en six ans, un budget pour la ville de Metz où l’évolution des dépenses de fonctionnement est inférieure à l’évolution des recettes de fonctionnement. Comme on pouvait malheureusement le prévoir depuis l’annonce faite lors du débat d’orientation budgétaire du mois dernier, cette règle de bonne gestion n’est malheureusement qu’un leurre à y regarder de plus près.

En effet, pour présenter une maîtrise des dépenses de fonctionnement, le budget 2014 présente une baisse improbable de dépenses énergétiques par rapport au budget supplémentaire 2013, voici quelques chiffres :

 

Ces baisses sont très surprenantes car le prix de l’énergie (gaz, électricité, carburants, eau) augmentera en 2014 selon différentes analyses d’économistes (http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/actu/0203027717868-fiscalite-verte-le-gaz-augmentera-des-2014-609254.php).

 

Il est vrai qu’à 100 jours du premier tour des élections municipales , il vaut mieux être dans une posture de pseudo gestionnaire que de rester dans les traces dispendieuses laissées les années précédentes.

Malheureusement, le prochain maire de Metz qui sortira des urnes devra, lui, proposer un budget supplémentaire et adapter les consommations énergétiques en fonction des consommations réelles et proposer de réelles économies comme, par exemple, les dépenses de communication.

Partager Ce billet à été posté le Samedi, décembre 14th, 2013 à 20 h 10 min sous la catégorie Archives. Vous pouvez suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0 Vous pouvez laisser un commentaire, ou un trackback .

  • motus

    Dans certains services de la ville, avec 15 degru00e9s dans les bureaux, ils vont peut-u00eatre bosser davantage pour se ru00e9chauffer ?

  • Lu00e9on ANTONI

    Cher M. LEBEAU,nnLe gouvernement socialiste a pris des mesures fiscales qui augmenteront la TVA u00e0 compter du 1er janvier 2014.nnPour un mu00e9nage les consu00e9quences sont loin d’u00eatre nu00e9gligeables et notre pouvoir d’achat, du00e9ju00e0 amputu00e9 par rapport u00e0 une revalorisation des salaires et pensions infu00e9rieure u00e0 l’u00e9volution du cou00fbt de la vie, sera loin d’u00eatre nu00e9gligeable.nnAu niveau d’un organisme public (ils ne ru00e9cupu00e8rent pas la tva comme le font les entreprises privu00e9es) l’impact sur les du00e9penses sera tru00e8s consu00e9quent : ne faudrait-il donc pas intu00e9grer cet alourdissement des du00e9penses dans le budget 2014 ?nnSi tel est le cas alors le slogan affichu00e9 sur le bocal de campagne du maire sortant « Avec Dominique Gros, Fiers d’u00eatre messin » me laisse pour le moins tru00e8s perplexe pour l’avenir de METZ !nnA titre d’exemple le Conseil ru00e9gional, qui est dans la mu00eame situation, subventionne la SNCF pour lui permettre l’achat des automotrices du TER, ce qui permet d’en acquu00e9rir « hors taxes » 5 pour le prix « TTC » de 4 s’il en u00e9tait lui-mu00eame l’acquu00e9reur.nnQu’en pensez-vous ?

blog comments powered by Disqus